Le point sur les allergies alimentaires

Les allergies alimentaires sont incontestablement de plus en plus répandues. Elles sont désormais considérées comme la deuxième vague d’allergies, après celle des allergies respiratoires qui ont maintenant atteint un plateau. On estime ainsi que 3 à 6% des adultes et 6 à 8% des enfants sont concernés*.

 

Allergènes les plus fréquents

Les allergies alimentaires concernent toujours des protéines, qu’elles soient animales ou végétales. Il s’agit principalement de celles contenues dans les 14 aliments suivants:

  • lait
  • oeuf
  • arachide
  • fruits à coque
  • céréales contenant du gluten
  • soja
  • poissons
  • crustacés
  • mollusques
  • moutarde
  • sulfites
  • graines de sésame
  • céleri
  • lupin.

La liste des principaux allergènes est périodiquement révisée, en fonction des résultats des travaux de recherche les plus récents. A noter que des traces de ces aliments peuvent être suffisantes pour déclencher une réaction allergique.

 

Fonctionnement d’une allergie alimentaire

Le système immunitaire permet au corps de se défendre (par exemple contre un virus) en produisant des anticorps (immunoglobulines ou Ig).

En cas d’allergie alimentaire, le corps identifie comme dangereuse une protéine végétale ou animale en réalité inoffensive. Face au danger qu’il perçoit, il déclenche une réaction de défense médiée par les immunoglobulines E (IgE) du système immunitaire, qui attaquent les allergènes responsables.

Pour être plus précis, l’allergie alimentaire se déclare en deux temps:

– le corps entre une première fois en contact avec l’allergène, sans que des symptômes apparaissent. Il est toufefois sensibilisé à l’aliment en question et produit des anticorps pour le combattre (surtout des immunoglobulines E). C’est pour cela que l’on parle de sensibilisation à un aliment. Ces anticorps se fixent sur des cellules participant à la défense immunitaire, les mastocytes.

– une nouvelle ingestion de l’allergène stimule les mastocytes, qui libèrent alors des substances telles que l’histamine, responsables de l’apparition de symptômes.

 

 

 

Symptômes et risques d’une allergie alimentaire

C’est donc une réaction de défense du corps qui est à l’origine des symptômes, qui peuvent être multiples. Leur nature et leur intensité sont variables d’une personne à l’autre.

Les symptômes se manifestent en général de quelques minutes à deux heures après l’ingestion des allergènes. Qu’elles soient immédiates ou retardées, les manifestations peuvent être les suivantes, et apparaître seules ou en association:

  • symptômes cutanés: prurit cutané, urticaire, angioedème;
  • symptômes respiratoires: rhinite, dyspnée (difficulté à respirer), toux, stridor (bruit aigu lors de l’inspiration);
  • symptômes digestifs: crampes abdominales, diarrhées, nausées, vomissements; et
  • symptômes cardiovasculaires: hypotension, étourdissement, perte de conscience.

 

Les symptômes vont jusqu’au choc anaphylactique, qui constitue la réaction allergique la plus forte et peut entraîner la mort. La réaction anaphylactique a pour caractéristique de toucher l’ensemble de l’organisme, à savoir les systèmes cardio-vasculaire, neurologique, respiratoire, cutané et muqueux. Un traitement d’urgence est alors nécessaire (une injection intramusculaire d’adrénaline). Les allergies alimentaires constituent la principale source de réactions anaphylactiques sévères en Europe.

 

Approche à adopter

La seule approche à adopter en cas d’allergie alimentaire est l’exclusion des aliments concernés, y compris des traces de ces aliments. Il convient dès lors de faire preuve d’une grande prudence, notamment face aux aliments industriels dont il faut apprendre à lire les étiquettes.

Vous trouverez dans les rubriques « S’organiser » et « Cuisiner » des conseils pratiques pour gérer au quotidien vos allergies ou celles de vos proches.

 

* Nous parlons dans cet article des allergies alimentaires de type I (dites immédiates, médiées par les IgE). Il existe d’autres types d’allergies alimentaires (comme les allergies dites retardées, médiées par les IgG, qui seront traitées dans d’autres articles).

 

Principales sources : Revue Médicale Suisse, 2014 ; 10 : 846-53. Allergie ou intolérance alimentaire ?
Revue Médicale Suisse, 2016 ; 12 : 677-82. Allergies alimentaires de l’enfant : un défi diagnostique.

Bienvenue sur Light & Delight !

Bienvenue sur Light & Delight !

Je suis Louise et je vous propose des recettes savoureuses sans gluten, sans lait et sans sucre raffiné, pour le plaisir des petits et des grands. Mais aussi des infos, des conseils et des outils pour vous organiser et vivre vos contraintes alimentaires le plus légèrement possible !

En savoir plus

organisez-vous et gagnez du temps

Créez vos plannings de repas

générez vos listes de courses

Coming soon

Did you like this article?

Feel free to leave a comment below or on social networks, and to share it!

Related

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You might also like

LATELY IN "LIGHT"
LATELY IN "DELIGHT"
LATELY IN THE BLOG

Login